tondre

Tondre

Tondre

Comment choisir une TONDEUSE ?

Les critères qui orienteront votre choix sont :

  • La surface à tondre
  • La  qualité du terrain : en pente ou de niveau, présence d’obstacle …
  • La fréquence de tonte (tondeuse, mulcheuse, ou faucheuse)

Préférer en général :
Une tondeuse électrique pour les petites superficies qui ne dépassent pas 500 m2
Une tondeuse thermique pour les superficies comprises entre 500 et 3000 m2
Une tondeuse autoportée pour les grandes superficies de plus de 3000 m2

Pour un meilleur confort de tonte, vous pouvez opter pour une autoportée dès 1000 m2.

Quelques spécificités :
Le mulching  ou BIO-RECYCLER-SYSTEME:
est une opération qui broie l’herbe en fines particules qui retombent entre les brins de pelouse sans l’étouffer et assurera en été une meilleure résistance à la sécheresse. L’herbe broyée constitue un engrais vert riche en eau et en azote. Cette pratique exige une tonte régulière.

Le  » Rider  » : autoportée dont le moteur se situe à l’arrière, apporte une excellente visibilité frontale, une grande maniabilité  avec un rayon de braquage extrêmement petit voir nul, une installation
au poste de conduite et un entretien très faciles.

Quelle hauteur de coupe adopter ?

La hauteur de coupe idéale est 4 à 5 cm ;
Ne jamais couper plus du tiers du brin d’herbe ;
En fonction de la destination : Plus le piétinement est important, plus l’herbe doit rester haute.

Une tonte bien courte est préconisée au printemps (3 cm) avant une opération de rénovation c’est-à-dire avant un traitement et une scarification.

Par temps chaud et pour une pelouse en grande partie
à l’ombre, ne jamais couper très court.

Pour la dernière tonte d’automne, relever la hauteur à 6 cm.

Faut-il ramasser l’herbe coupée ?

Une pelouse nettoyée absorbe mieux l’eau et les éléments nutritifs et ralentit le feutrage (jaunissement)

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *